Le statut LMNP : qu’est ce que c’est ?

La location meublée non professionnelle attire de plus en plus d’investisseurs français, car elle permet de générer des revenus locatifs et de bénéficier d’une fiscalité avantageuse. Qui peut investir dans l’immobilier locatif avec le statut LMNP ? Quels sont les avantages ? Comment réussir son investissement immobilier en LMNP ? Cet article fait la lumière sur toutes ces questions.

Statut LMNP : quèsaco ?

Le LMNP (loueur meublé non professionnel) est un statut fiscal permettant en général aux contribuables d’investir dans l’immobilier locatif meublé pour qu’ils puissent se créer un patrimoine et percevoir un complément de revenu non imposable.

Grâce à ce régime, le propriétaire d’un bien immobilier peut louer sa maison et réduire ou supprimer ses impôts sur ses loyers. Il s’agit d’une excellente nouvelle pour les gros contribuables (résidant en France) qui souhaitent investir dans l’immobilier locatif et échapper aux lourdes charges fiscales (imposition des revenus fonciers, prélèvements sociaux…).

Quoi qu’il en soit, l’investisseur peut se tourner vers la location saisonnière ou la location permanente de son bien, tout dépend de son objectif personnel et de son horizon de placement.

loueur meublé non professionnel

Qui peut obtenir le statut LMNP ?

D’un point de vue général, tout contribuable domicilié fiscalement en France peut investir dans l’immobilier locatif meublé. En clair, seul le propriétaire d’un bien immobilier meublé peut obtenir le statut LMNP. Pour cela, il doit louer la maison ou l’appartement pour un usage d’habitation (saisonnier, temporaire ou permanent).

C’est aussi valable pour ceux qui ont choisi d’investir dans des résidences de service (résidence étudiante, résidence tourisme, EHPAD ou résidence senior). Puisqu’il s’agit d’une location meublée non professionnelle, il est important de meubler correctement le bien.

En clair, l’appartement ou la maison doit être équipé de différents meubles et objets mobiliers tels qu’un lit (avec couette ou couverture), des ustensiles de cuisine, des plaques de cuisson, un réfrigérateur ou congélateur, des luminaires, des tables, des fauteuils, des étagères, du matériel d’entretien (balais, gants de ménage, etc.…), ainsi qu’un four à micro-ondes.

Pour rappel, si le propriétaire-bailleur est inscrit au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS), il ne pourra pas obtenir le statut LMNP. Il faut éviter de déclarer plus de 23 000 € par an de revenus locatifs issus de la location meublée afin de bénéficier de la réduction d’impôt en LMNP.

Quels sont les avantages du dispositif LMNP ?

Le statut LMNP permet de supprimer ou de réduire ses impôts sur les loyers perçus. Les revenus tirés de la location meublée n’entrent pas dans la catégorie des revenus fonciers, mais dans celle des Micro-BIC (bénéfices industriels et commerciaux).

LES AVANTAGES DU DISPOSITIF LMNP

En réalité, grâce à ce régime fiscal qui est très intéressant, un abattement de 50 % s’applique aux recettes taxables du contribuable. Celui-ci peut également se tourner vers le régime réel afin d’optimiser son imposition.

Dans ce cas, il est possible de déduire les revenus locatifs des charges liées à l’acquisition et à la gestion locative du bien loué meublé (frais d’achat, taxe foncière…) et des amortissements comptables sur les valeurs immobilières et mobilières.

Le bailleur pourra d’ailleurs récupérer la TVA sur l’investissement pour un bien situé dans une résidence neuve de service. Dans tous les cas, il est important de faire appel à un conseiller en gestion de patrimoine avant d’investir dans la location meublée.